.
img1 home img3 home img5 home img4 home img6 home
Capitalization  Perspectives Photogalleries Links  Contacts

 

UVUP, Marier villages et produits locaux

ccigers

 

Un projet, dont les premiers effets sont déjà mis en place cet été, a été lancé par la CCI. Il vise à associer un produit local à un village, à travers des actions ciblées, à travers tout le département.
L'idée vient de loin : du Japon, et des années 1970. Là-bas, pour revitaliser l'économie des villages et valoriser les produits locaux, on a lié un produit à une commune. Le concept, repris en Afrique, n'avait jamais été appliqué en Occident, jusqu'à ce que Michel Debord, chef de projet européen à la CCI du Gers, en découvre l'existence. L'idée lui vient de promouvoir un produit local, reconnu comme tel, sous toutes ses formes et vers toutes les clientèles possibles, dans un lieu très ciblé.
Un dossier de subvention pour développer ce projet expérimental a valu quelques dizaines de milliers d'euros, versés par Bruxelles au plan d'action gersois Un village un produit (UVUP). Une somme faible au regard de l'ambition du projet UVUP, qui ne se concentre pas sur une commune, mais cinq villages. «Un cabinet d'étude en marketing territorial toulousain nous a permis de développer une méthodologie pour concrétiser le concept et l'adapter au Gers, explique Marie-Stéphane Cazals, l'une des responsables de l'UVUP à la CCI. Une grille d'analyse a été définie, qui permet de présenter l'idée aux acteurs locaux, de cadrer les points forts et les points faibles.»
Des groupes pilotes, composés de 8 à 15 acteurs locaux — entrepreneurs, mairie, producteurs, association de commerçants, etc. — sont encadrés par un consultant pour imaginer des actions. «Ils réfléchissent à des actions à court, moyen et long terme. Ces groupes bénéficieront d'une aide pour le logo, la charte, etc. pour faire la promotion du produit.» L'un des objectifs de la CCI est également de créer des «noyaux durs» au niveau local, pour assurer un suivi cohérent et sur la durée de ce mariage de raison et d'intérêt. Tous les projets seront présentés le 9 décembre, mais certaines actions sont déjà en fonctionnement. L'UVUP est envisagé sur 3 à 5 ans tout en impliquant une action dès l'été 2014. Ce projet s'inscrit dans les politiques de transversalité mises en place entre tourisme et entreprises dans le Gers, un mode d'action qui a déjà fait ses preuves.
Des actions de terrain déjà en cours
À L'isle-Jourdain, lié au vélo, une offre de location de vélo est en place pour cet été, à destination des touristes, qui réclamaient une telle proposition.
Eauze, qui accueillait peu d'actions sur l'armagnac, va proposer un pack initiation, dégustation, visite de caves, et diplôme, à des groupes de 5 à 10 personnes.
Samatan, couplé au foie gras, proposera des ateliers culinaires avec les chefs estampillés Tables du Gers pendant les marchés au gras, tous les lundis de l'été.
À Nogaro, associé au sport mécanique, des animations se dérouleront en centre-ville pendant les festi-truck de juillet.
Le territoire de Saint-Mont, dédié au vin, présentera également des animations estivales.

Journal: Dépêche du Midi - Date: 14/07/2014

Source: http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/14/1918024-marier-villages-et-produits-locaux.html

locem

ezavod

 

anetel

 

eurokom

 

diputacion

 

villecamp

 

cgigers

 


External Partner

aned

kekal

locride

 

viganaisComarca Teruel

sinergija

diogeneslogo

aubusson

paysgorges

 

regionecalabrialogo

 


 

       WebSite created by:

logoims

 

Philoxeniaplus project - Med capitalization programme.